Site icon L'Express Algérie

Attaques contre l’Algérie: Le DRS particulièrement visé

Attaques contre l'Algérie: Le DRS particulièrement visé

Depuis le lancement du Hirak populaire le 22 février 2019, contre un nouvel mandat de l’ex président Abdelaziz Bouteflika, le mouvement populaire légitime, est sujet à convoitises.

Les slogans pacifiques ont laissé place à une radicalisation du mouvement, non parce que aucune revendication n’a été satisfaite mais la conjoncture a imposé la tentative de dévier la protestation populaire.

Le temps du Djeich, Chaab khawa khawa, fait malheureusement, partie du passé. Ceux qui tentent de dévier le mouvement populaire ne sont pas intéressés par la concorde entre le peuple et l’Armée Nationale Populaire ( ANP). Ils ont imposé au Hirak les slogans hostiles, dont celui d’une institution importante comme le DRS accusé, a tort, de tous les maux.

Le slogan qui n’a rien à voir avec les revendications du Hirak intervient dans une conjoncture dans laquelle l’Algérie est ciblée par certains pays, dont le Maroc qui a déjà fort à faire avec la confrontation armée lancée par le Front Polisario.

Attaquer le DRS est une tentative de mettre l’ANP dans les difficultés, tandis que l’Armée Nationale Populaire gagne en professionnalisme. L’attaque contre le DRS a eu lieu tandis que l’Algérie est menacée par les Emirats arabes pour le refus du président Abdelmadjid Tebboune de normaliser les relations avec Israël. L’attaque contre le DRS a eu lieu dans une conjoncture caractérisée par la politique hostile lancée par certains pays contre l’Algérie, dont Maroc et les Emirats arabes.

Le Hirak populaire lancé le 22 février 2019 pour les revendications légitimes, est aujourd’hui une aubaine pour certains pays pour le dévier et attaquer le DRS.

L’attaque contre le DRS a eu lieu donc, dans une conjoncture internationale ou certains pays optent pour une Algérie qui cautionne la continuité de la colonisation du peuple sahraoui et de la Palestine.

La création de la confrontation entre le peuple et l’Etat d’Algérie est le but de ces pays qui, par la diabolisation de l’ANP, veulent mettre l’Algérie en dehors du champ politique mondial.

Quitter la version mobile