Site icon L'Express Algérie

Journée d’étude à Sidi Bel-Abbès : « La généralisation des moyens de paiement électronique est nécessaire »

Journée d’étude à Sidi Bel-Abbès : « La généralisation des moyens de paiement électronique est nécessaire »

Les participants à une journée d’étude sur « la relance de l’action de sensibilisation sur l’utilisation des moyens de paiement électronique « , organisée hier, à Sidi Bel-Abbès, ont insisté sur la nécessité de généraliser ces moyens en vue de développer le commerce.  

Les intervenants à cette rencontre dont des représentants du secteur des postes et télécommunications, des opérateurs économiques et de chefs d’entreprises émergentes ont indiqué que l’avenir du « e.commerce » dépend aujourd’hui de la généralisation des moyens de paiement électronique dans diverses transactions, ce qui nécessite une sensibilisation accrue en direction des commerçants et des opérateurs économiques pour acquérir de tels moyens.  Le directeur local des télécommunications, Djemai Mohamed a souligné que « l’initiative du secteur de la poste et des télécommunications (PTIC) d’impliquer les startups et les micro-entreprises dans l’opération de généralisation des moyens de paiement électronique reflète la nouvelle vision des haus responsables du pays à accompagner et à faciliter les investissements des jeunes dans les domaines de PTIC.  Il a souligné que l’objectif de cette journée d’étude est d’expliquer l’opération de commercialisation des services électroniques et l’accompagnement des opérateurs économiques à acquérir des appareils de paiement électronique, l’opération d’installation et de maintenance de ces équipements et le raccordement des commerces à la plateforme d’Algérie Poste.

Cette rencontre vise de relancer l’action de sensibilisation sur l’utilisation des moyens de paiement électronique par les commerçants et les opérateurs économiques suivant le nouveau modèle économique adopté par le secteur de la poste et télécommunications, tout en impliquant les entreprises et les micro-entreprises de jeunes et en les agréant comme agents monétaires qualifiés, a-t-il ajouté.

Le même responsable a appelé les petites entreprises émergentes à déposer leur candidature pour les qualifier en tant que partenaire et agent de caisse accrédité par Algérie Poste après que le ministère de tutelle a décidé de proroger le délai au 15 mars prochain.  Dans le cadre des travaux du comité de wilaya chargé de la mise en 

oeuvre de l’accord entre le ministère de la Poste et des Télécommunications et le ministère délégué chargé des Startups, un recensement des micro-entreprises est en cours au niveau de la wilaya pour celles ayant bénéficié des dispositifs des agences de soutien de l’Etat, telles que l’Agence nationale de soutien et de développement de l’entreprenariat, qui peut décrocher des contrats auprès d’opérateurs du secteur que sont Algérie Poste et Algérie Télécom, afin de mettre en œuvre et de concrétiser ses plans d’actions pour l’année 2021, comme par exemple la fourniture de fibres optiques pour installer des réseaux téléphoniques.

Quitter la version mobile