Site icon L'Express Algérie

L’allégeance du Maroc, Emirats arabes et Bahrein

L’allégeance du Maroc, Emirats arabes et Bahrein

Les crimes commis par Israël contre les palestiniens à El Qods durant le mois du Ramadan ne semblent pas concerner les pays arabes qui ont normalisé les relations diplomatiques avec l’Etat hébreu. Maroc, Emirats arabes et Bahreïn adoptent la politique de l’autruche pour ce qui est des crimes commis par Israël contre les palestiniens à El Qods durant le mois du Ramadhan.

L’allégeance de ces pays a Israël a motivé Tel Aviv pour la perpétration des crimes contre les palestiniens durant le mois sacré du Ramadhan. L’Algérie a condamné des « attaques racistes et extrémistes enregistrées dans la ville occupée d’El-Qods contre des civils palestiniens et leur privation de liberté de culte dans la mosquée El-Aqsa ». Dans un communiqué des Affaires étrangères, Alger « appelle la communauté internationale, notamment le Conseil de sécurité de l’ONU, à agir de toute urgence pour assurer la protection nécessaire au peuple palestinien et à ses lieux sacrés et à mettre fin à ces actes criminels et à la politique d’occupation israélienne des territoires palestiniens ». Le Maroc, lui, entame une séance de travail avec le lobby d’Israël aux Etats Unis, American Israel Public Affairs Committee, AIPAC.

 Le dialogue est engagé entre le ministre marocain des Affaires Etrangères et ce lobby. Pierre Stambul, porte-parole de l’Union Juive Française pour la Paix note, dans un entretien à L’Express que l’AIPAC est une officine d’extrême droite du courant « néoconservateur » qui est très minoritaire chez les Juifs états-uniens. En majorité, même s’ils ne le formulent pas toujours sous forme de projet viable, les Juifs états-uniens souhaitent qu’on respecte les Palestiniens.

 Le régime marocain, contre l’avis majoritaire de son peuple, a choisi son camp, celui de l’impérialisme et du suprématisme. Il n’a jamais soutenu les droits du peuple palestinien. Déjà en 1967, le roi Hassan II avait informé les dirigeants israéliens sur les faiblesses des armées arabes, note  Pierre Stambul. La Position courageuse de l’Algérie contre les crimes commis par Israël sur les palestiniens à El Qods durant le mois du Ramadhan est, par ailleurs saluée et applaudie par tous les peuples arabes.

Quitter la version mobile