Site icon L'Express Algérie

Subventions : Aider les véritables nécessiteux

Subventions : Aider les véritables nécessiteux

Après des années de valse-hésitation et d’annonces pompeuses sans lendemains, les pouvoirs publics ont décidé enfin de se pencher sérieusement sur le dossier complexe des transferts sociaux. Le président Tebboune vient d’annoncer le lancement prochain d’une réflexion nationale sur ce dossier resté depuis longtemps en suspens.

«Le projet est en cours d’élaboration, j’attends l’élection des assemblées – Parlement et assemblées locales – pour entamer une réflexion nationale, notamment avec les syndicats, le Conseil national économique, social et environnemental et les élus» a-t-il en effet, déclaré, à ce propos, dans l’entretien accordé à l’hebdomadaire français Le Point. Il est grandement temps comme nous l’avons déjà écrit, il y a quelques jours, sur ces mêmes colonnes, d’en finir avec ce système de subventions qui profite plus aux riches qu’aux catégories nécessiteuses auxquelles elles sont destinées.

Comment en effet continuer d’allouer des enveloppes de soutien faramineuses atteignant, comme c’est le cas cette année 17 milliards de dollars, et qui ne profitent guère à leurs destinataires ?  C’est un non-sens et une injustice que tout le monde a dénoncé mais que les pouvoirs publics n’ont pas osé solutionner jusqu’à présent.  Le président Tebboune qui, à maintes reprises, réitéré que l’Algérie sera un Etat social ad vitam aeternam, tel que souhaité par les « novembristes », ne pourra pas accepter un système de subventions mis en place par la Issaba et que la majorité des économistes jugent inefficace et injuste.

  L’Algérie nouvelle veut que la justice sociale soit une réalité et non un vain mot qu’on invoque à tout venant pour endormir les masses. Les subventions de l’état qui ont depuis des années profité aux riches doivent cesser et ne concerner que les classes démunies et moyennes auxquelles elles sont réellement destinées.

Le gouvernement a déjà défini les critères ouvrant droit au soutien de l’état et s’est engagé à ce que ce soutien profite véritablement aux citoyens qui en ont le plus besoin. Des propositions ont même été avancées à ce sujet, telles que le versement de l’argent directement aux ménages ciblés.

Quelques soient les solutions qui vont être proposées par cette future révision du système de subventions, elles doivent être mises en application et ne pas connaitre le sort des tentatives de refonte ultérieures qui sont restées sans suite. En tout cas tout porte à croire que l’on s’achemine surement vers la fin de ce système de subvention inique qui ne soulage que marginalement les catégories vulnérables.

Quitter la version mobile