Site icon L'Express Algérie

Retour de Lamamra, maintien de Belhimer et Beldjoud et non reconduction de Zeghmati et Chitour

Retour de Lamamra, maintien de Belhimer et Beldjoud et non reconduction de Zeghmati et Chitour

Plusieurs points ressortent de la composante gouvernementale dévoilée hier. Ainsi, le nouveau gouvernement enregistre le retour de Ramtane Lamamra, nommé ministre des affaires étrangères, en remplacement de Sabri Boukadoum, alors que Belkacem Zeghmati n’est pas reconduit à la tête du ministère de la justice, et remplacé par Abderrachid Tebbi, premier président de la Cour suprême. 

   De même, Kamel Beldjoud est maintenu ministre de l’intérieur, au même titre que Amar Belhimer ministre de la communication, qui a entamé une refonte totale et profonde du secteur des médias, ainsi que Abderrahmane Benbouzid ministre de la santé, Kamel Rezig ministre du commerce, Mohamed Tarek Belaribi ministre de l’habitat, Mohamed Arkab ministre de l’énergie, Abdelhamid Hemdani ministre de l’agriculture, Youcef Belmehdi ministre des affaires religieuses.

Donc, l’ossature des portes-feuilles ministériels de souveraineté n’aura pas été trop secoué, même si le départ de Sabri Boukadoum aura surpris plus d’un. Avec un Exécutif d’une trentaine de ministres, tous partant avec un cahier des charges bien défini et une obligation de résultats clairement identifiés, le gouvernement Aïmene Benabderrahmane se place dans une perspective d’austérité et de rigueur.

Quitter la version mobile