Site icon L'Express Algérie

La fraternité a triomphé

Le sionisme, la plaie qui gangrène la terre

Bis repetita. Les manœuvres machiavéliques visant à faire sombrer l’Algérie dans le chaos ont encore une fois échoué. Les auteurs des derniers incendies mortels qui ont touché de nombreuses wilayas du pays, particulièrement Tizi-Ouzou et Bejaïa, et les commanditaires de l’assassinat abject à Larbaa nath Irathen du jeune Djamel Bensmail natif de Miliana ont vu leurs sordides complots déjoués, grâce à la vigilance citoyenne.

 Croyant qu’en allumant  des feux de forêts et  en attisant les feux de la fitna, ils parviendront à créer le désordre qui fera entrer l’Algérie dans une  spirale éternelle de violences communautaires,  ces conspirateurs  ont été  surpris par l’élan mobilisateur, unitaire, charitable et  fraternel  des Algériens qui a réussi, durant cette  terrible épreuve, à limiter les dégâts et surtout à éteindre les feux qui couvaient dans les cœurs. 

Même meurtris, même écrasés par le poids des souffrances ,  les Algériens savent rester dignes et surtout vigilants pour ne pas servir de carburants aux pyromanes qui tentent de mettre le pays à feu et à sang. Le  message plein de sagesse du  père de Djamel Bensmaïl adressé  à la Kabylie et à toute l’Algérie au lendemain du meurtre horrible de son fils  est un exemple admirable de cette grande générosité et de cet esprit de pardon et de patriotisme qui animent les Algériens.  

S’il y a une leçon que l’on peut retenir de ces derniers événements, c’est bien celle-ci : Le piège s’est retourné contre son  auteur. Voulant  envoyer une région au charbon et semer la zizanie entre les régions, les comploteurs ont eu le contraire ! La solidarité, la sagesse, la fraternité ont prévalu et les voix de la discorde, du racisme et de la division ont été étouffés par ces flammes-mêmes qu’ils ont allumées. 

Vu leur haine contre l’Algérie,  leur sombres  ramifications, leur stratégie de tension permanente,  les commanditaires  de ces actes criminels et leurs réseaux internes ne vont pas certainement  baisser les bras et cesser  dans leurs agissements tant qu’ils n’ont pas atteint leur dessein : celui de l’effondrement de l’état algérien et de la dislocation de son peuple ! 

Les enquêtes policières et parlementaires ouvertes à la suite des incendies massifs  de Tizi-Ouzou et du crime ténébreux  et odieux du jeune de Miliania doivent rapidement apporter des réponses apaisantes aux citoyens toujours sous le choc. Les responsables de ces incendies qui ont emportés des dizaines de vies humaines,  des  habitations, du cheptel et des milliers d’hectares du  tissu végétal doivent être identifiés quelques soient les moyens à mettre en œuvre pour les mettre derrière les barreaux. Ces crimes ne doivent pas restés impunis !quelque soit le temps qu’il faut mettre les coupables doivent payer pour  leurs forfaits!  

Quitter la version mobile