Site icon L'Express Algérie

La transition énergétique au cœur du Plan d’action du gouvernement

Boukhalfa Yaici: «Sonelgaz prévoit le lancement d’appels d’offres pour 6000 MW à court terme»

Le Gouvernement vise, dans son plan d’action qui sera bientôt soumis au Parlement, à atteindre « la croissance verte » en faisant de la transition et de l’efficacité énergétiques l’axe fondamental de la stratégie du secteur de l’Énergie.

Aussi, le Plan d’action envisage la mise en place d’un plan national de développement massif des énergies renouvelables et nouvelles, un programme à déclinaison multisectorielle de sobriété et d’efficacité énergétiques ainsi qu’un plan national ambitieux portant sur la production de l’hydrogène, notamment « vert » et la consécration d’un nouveau modèle énergétique qui tend vers un « mix énergétique équilibré » à l’échéance 2030, à travers une loi sur la transition énergétique à promulguer prochainement.

Dans ce cadre, le gouvernement s’engage à mettre en place une capacité de 15.000 MWe, à l’horizon 2035, dont 1.000 MWe en 2021 à travers le lancement d’un appel aux investisseurs pour sa réalisation en photovoltaïque, le développement et l’intégration massive des productions décentralisées d’électricité solaire au niveau du réseau de distribution basse et moyenne tension et l’encouragement à l’autoproduction et l’autoconsommation dans les secteurs résidentiel et tertiaire.

Le Gouvernement compte aussi sur la production des énergies renouvelables pour des usages autonomes (hors-réseau), notamment dans les zones d’ombres, systèmes solaires autonomes, kits solaires individuels, systèmes de pompage de l’eau par énergie solaire, avec l’élaboration d’un guide technique pour les installateurs.

Au titre de la politique d’efficacité énergétique, le Plan d’action du Gouvernement prévoit la généralisation, au titre de la lutte contre le gaspillage, de l’éclairage performant dans le secteur du bâtiment, notamment à travers la transformation progressive de l’éclairage classique domestique par un éclairage performant (de type LED), la promotion de l’industrie locale de fabrication de lampes LED, la distribution, en 2021, d’un million de lampes LED, à prix soutenu au bénéfice des ménages, au titre du remplacement graduel de l’éclairage classique, ainsi que l’interdiction, à partir de 2022, des lampes classiques à incandescence.

Le Gouvernement vise également le remplacement progressif des lampes de l’éclairage public par un éclairage de type LED, ainsi que la mise en place d’un plan d’éclairage photovoltaïque sur les tronçons concernés de l’autoroute Est-Ouest et sur d’autres autoroutes.

Dans le même objectif, le Plan d’action du Gouvernement prévoit aussi l’amélioration normative des performances énergétiques des équipements électroménagers, à travers la révision de la réglementation sur l’étiquetage énergétique des appareils électroménagers et la mise en place d’un mécanisme financier incitatif permettant le remplacement des appareils électroménagers existants à forte consommation énergétique.

S’agissant de la conversion des modes de carburants dans le secteur des transports, un programme pour la conversion au titre des solutions intermédiaires, en 2021, de 150 000 véhicules au GPL (Particuliers, taxis, administrations publiques) est inscrit au plan d’action du Gouvernement qui prévoit également une étude de faisabilité de la conversion des véhicules industriels, ainsi que la réalisation d’une action promotionnelle visant le développement de la mobilité électrique, notamment à travers l’instauration de normes et standards.

Quitter la version mobile