Site icon L'Express Algérie

Vaccin anti-covid-19: Une troisième dose approuvée par le gouvernement

Retour à la normale de la vie scolaire ?

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a annoncé, lors de la Journée nationale du donneur de sang, hier, que le gouvernement a approuvé les à l’injection d’une troisième dose du vaccin anti-covid-19.

« La durée de l’immunité procurée par les vaccins est inconnue. C’est pourquoi beaucoup de pays ont autorisé la troisième dose », a-t-il déclaré. Benbouzid a révélé que des instructions ont été données aux centres de vaccination à travers le pays afin de recevoir les citoyens ayant reçu leurs deux doses depuis au moins six mois. Mais, cette troisième dose n’est pas « obligatoire », a-t-il assuré.

Par ailleurs, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a réitéré son appel aux Algériens pour se faire vacciner contre le coronavirus. ila cependant déploré que « le virus est toujours présent parmi nous ». Précisant que les experts s’attendent également à une quatrième vague de coronavirus ».

Dans son argumentaire, il a indiqué que la décrue de l’épidémie que connaît le pays constitue une aubaine pour les citoyens pour se faire vacciner. « Nous avons remporté une bataille mais pas la guerre », a-t-il mis en garde.

Face au manque d’engouement des Algériens, le ministre a annoncé de nouvelles mesures pour relancer la campagne comme l’installation de points de vaccination au niveau du métro d’Alger ou des tramways.  « Nous tablions sur la vaccination de 70% de la catégorie concernée mais les citoyens se sont montrés négligents », s’est-il notamment désolé.

Quitter la version mobile