Site icon L'Express Algérie

Opéra d’Alger: Le flamenco à l’honneur avec Sara Nieto

Opéra d'Alger: Le flamenco à l’honneur avec Sara Nieto

L’ambassade d’Espagne en Algérie et l’institut Cervantes organisent un spectacle flamenco à l’opéra d’Alger et ce, le 4 décembre prochain. Nommé «Atierra», le spectacle est porté par la balerina et chorégraphe uruguayenne de flamenco Sara Nieto et présenté par la Fondation Casa Patas. Guitare, chant et danse seront au programme des spectateurs, qui ont rendez-vous le 04 décembre à 18h30 à l’opéra Boualem Bessaih pour une soirée «frénetico»! 

À noter qu’après Alger, le spectacle sera donné le 05 décembre au théâtre régional d’Oran, le lendemain au Zénith, salle Ahmed Bey de Constantine et enfin le mardi 07 décembre au théâtre régional Azzedine Medjoubi d’Annaba. 

Le public aura rendez-vous avec une artiste née! Pour preuve, très tôt déjà, dès l’âge de trois ans, Sara étudie la danse classique et à huit ans, ses parents l’inscrivent à l’école de danse de la Sodre. Elle continue par la suite sa formation avec le professeur Eduardo Ramírez. En 2012, elle fonde le nouveau Ballet Teatro Nescafé de las Artes à Santiago, au Chili. De la présence sur scène et du charisme à en revendre, gageons que cette artiste ne laissera personne de marbre!

En plus de cela, elle a également dansé avec le Cincinnati Ballet, le Kentucky Ballet, le New Orleans Ballet aux USA, ainsi qu’avec le National Ballet à Cuba.

En tant que danseuse, elle a fait de nombreuses présentations avec des artistes internationaux de renom, étant la danseuse étoile dans plus d’une centaine de ballets. Sa dernière représentation remonte à 1996 au Teatro Solís de Montevideo, date à laquelle elle se retire du ballet en tant que danseuse.

Elle a occupé divers postes culturels et diplomatiques. Tout d’abord, en 1991, le gouvernement uruguayen la nomma attachée culturelle de son pays au Chili et elle l’occupa jusqu’en 2008. Elle fut également directrice de l’École nationale uruguayenne de danse pendant six ans.

En 1997, elle a fondé son Académie de danse au Chili, où elle travaille également comme professeur, et est actuellement la plus grande du Chili, avec plus de 300 étudiants.

De 2006 à 2008, elle a dirigé la compagnie Ballet Argentino de Julio Bocca dont des tournées en Europe et en Amérique du Nord. Elle a reçu de nombreux prix et a été sélectionnée avec d’autres personnalités pour faire partie du patrimoine vivant du Teatro Solís de Montevideo.

En 2010, elle monte Giselle pour le Sodré Ballet National d’Uruguay, dirigé par Julio Bocca, présente 10 représentations à succès auprès du public et de la critique, qu’il réitère en 2015.

Le prix du billet a été fixé à 1500 DA. Ils sont en vente au guichet de l’Opéra, tous les jours, dans la limite des places disponibles.

Quitter la version mobile