Site icon L'Express Algérie

Rail, routes, santé, agriculture et mines pour mener à terme le programme de développement de Khenchela

Rail, routes, santé, agriculture et mines pour mener à terme le programme de développement de Khenchela

Le Gouvernement a mobilisé, lors de sa réunion tenue hier, à Khenchela, sous la présidence du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, une enveloppe financière de plus de 113 milliards de DA en vue de la mise en œuvre du programme complémentaire de développement de cette wilaya. « Il a été procédé lors de cette réunion à la définition d’un portefeuille de projets dans le cadre du programme de développement décidé par le Président de la République et dont la mise en œuvre nécessite 113,305 mds de DA », précise un communiqué des services du Premier ministre.

Cette enveloppe comprend 59 mds de DA destinés aux nouvelles opérations à inscrire, outre 52,76 mds de DA pour les opérations qui devraient être dégelées et 1,54 mds de DA en vue de la restructuration du programme en cours (Habitat).

Ce programme qui s’étale sur 3 ans (2021/2022 et 2023) sera mis en œuvre  « exclusivement » par le biais de l’Outil de réalisation national », précise encore le communiqué.

« Nous avons insisté au cours de cette réunion sur le respect des délais de réalisation de sorte que les projets programmés soient exécutés au rythme adéquat, afin de permettre aux habitants de la wilaya de bénéficier de ces projets qui génèreront des centaines d’emplois permanents voire des milliers, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie de transformation et même dans le secteur minier », a affirmé Benabderrahmane.

Le Premier ministre a donné des détails à ce sujet, affirmant que dans le secteur du transport, « il a été décidé de programmer la réalisation d’une ligne ferroviaire de 50 km ainsi qu’un réseau de routes pour lesquels un budget non négligeable a été affecté ».

Et d’ajouter : « Il en sera de même pour les secteurs de la santé, du tourisme et de la culture en vue de permettre à cette wilaya de connaître une relance en matière de développement globale qui engagera la population dans un processus de développement autre que celui enregistré jusque-là par la wilaya ».

Après avoir indiqué que tous les efforts consentis visent à « faire de la wilaya de Khenchela un pôle minier en plus d’être un pôle agricole », Benabderrahmane a indiqué que des « instructions ont été données pour exploiter impérativement toutes les surfaces agricoles existantes et faire de la wilaya de Khenchela un pilier pour assurer la sécurité alimentaire souhaitée », soutenant que la wilaya « dispose de tous les atouts humains et matériels ».

Selon le Premier ministre, « ces programmes permettront à cette wilaya moudjahida de s’engager dans un processus de développement différent de celui qu’elle avait connu jusqu’à présent ».

Il a rappelé, dans ce contexte, que « la tenue de la réunion du gouvernement, pour la première fois en dehors de la capitale, vient en application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en tenant compte de la nouvelle approche relative à la concrétisation d’un développement local équilibré et durable ».

Quitter la version mobile