Site icon L'Express Algérie

Nouvelle ère Maghrébine

Le sionisme, la plaie qui gangrène la terre

Naguère dans les limbes, les relations entre l’Algérie et la Mauritanie connaissent depuis quelque temps un nouvel élan. Les deux pays ont fait montre de leur détermination à renforcer leur coopération bilatérale et à lui donner une étendue jamais atteinte jusque-là. La visite d’État de trois jours en Algérie qu’effectue depuis lundi le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ,à l’invitation du président Abdelmadjid Tebboune est significative de cette volonté des deux pays à donner de nouvelles couleurs à leur relations bilatérales. 

Si le volet économique est mis en avant dans ce regain relationnel entre les deux pays, il n’en demeure pas moins que l’équation sioniste introduite par le truchement du makhzen marocain dans la région maghrébine est pour beaucoup dans ce renouveau diplomatique algéro-mauritanien.

L’impasse créée par l’alliance du Maroc avec l’entité sioniste à l’intégration régionale maghrébine impose une nouvelle reconfiguration et de nouveaux réglages régionaux pour s’adapter aux exigences du moment. Le renforcement des relations algériennes avec la Tunisie et la Mauritanie entre dans le cadre de ces aiguillages dictés par la politique pro-sioniste du Maroc. 

C’est indéniable, la normalisation du Maroc avec l’entité sioniste va entraîner dans la région un chamboulement dont il est difficile pour le moment de préciser les contours et de mesurer les conséquences, mais le fait que, sans le Maroc, les autres  pays membres de l’UMA se rapprochent, densifient leur relations et s’inscrivent dans l’option de la réalisation de partenariats durables dans plusieurs secteurs d’activités est révélateur de cette tendance à la redynamisation de l’intégration entre les pays de l’UMA. 

La série de recommandations portant sur la coordination sécuritaire au niveau des frontières communes et la facilitation de l’intégration économique entre les deux pays formulée par Comité bilatéral frontalier algéro-mauritanien crée en avril dernier commencent à trouver leur traduction sur le terrain. 

L’augmentation de plus de 100% des exportations algériennes vers la Maurétanie est amplement suffisant pour comprendre le raffermissement de la coopération entre les deux pays. Les accords sécuritaires et commerciaux que viennent de signer les deux pays leur ouvrent désormais de grandes perspectives d’avenir. 

La visite du président mauritanien en Algérie, première du genre depuis une décennie est indubitablement d’une portée importante au double plan économique et géopolitique et ceux qui tentent de la réduire à une offre de médiation mauritanienne entre Rabat et Alger seront grandement déçus.

Quitter la version mobile