Site icon L'Express Algérie

Un méga convoi commercial algérien prend le chemin de la Mauritanie

Un méga convoi commercial algérien prend le chemin de la Mauritanie

Dans le cadre des relations bilatérales algéro-mauritaniennes, et celui de la pénétration des marchés africains, un convoi gigantesque, constitué de 44 camions, de 1050 tonnes de produits alimentaires, 240 tonnes de ciment, 40 tonnes de produits d’emballage et 20 tonnes de produits plastic, ont pris le chemin de Nouakchott à partir d’un check-point terrestre de Tindouf.

Ce convoi fait suite aux encouragements faits aux producteurs et exportateurs locaux pour booster les exportations hors hydrocarbures. La route, longue de 1700 km constitue à véritable parcours panafricains pour arrimer les marchandises à bon port. 

Les relations algéro-mauritaniennes connaissent une nouvelle dynamique visant à élargir les perspectives de coopération bilatérale, et ce, partant d’une forte convergence de positions et de vues et d’une volonté politique commune de renforcer la coopération économique et favoriser le rapprochement entre les deux peuples.

Ce grand intérêt accordé au développement et à l’approfondissement des relations bilatérales s’est manifesté après l’arrivée du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et de son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, au pouvoir dans les deux pays, se traduisant dans l’échange de visites entre les responsables des deux pays.

Des visites couronnées par la tenue, novembre dernier à Alger, du Comité bilatéral frontalier algéro-mauritanien, suite à la signature en avril dernier à Nouakchott d’un mémorandum d’entente sur sa création.

Le comité permet le renforcement des opportunités d’investissement, la réalisation des projets de partenariat communs dans les secteurs prioritaires au niveau des zones frontalières communes et la promotion des échanges économiques, commerciaux, culturels et sportifs, en sus du désenclavement des populations de ces zones frontalières.  

Il œuvre également à organiser et faciliter la circulation des personnes et des biens, promouvoir la coopération douanière, développer et encourager la coopération décentralisée, sécuriser les frontières communes et lutter contre le crime organisé transfrontalier et la migration clandestine.

Parmi les projets prometteurs figurent la réalisation de la route stratégique reliant Tindouf à Zouerate, la création d’une zone franche au niveau de la zone frontalière, l’organisation permanente des manifestations économiques et commerciales à Nouakchott, et l’encouragement des opérateurs économiques algériens et mauritaniens à vendre leurs produits dans les marchés des deux pays.

La première session du Comité bilatéral frontalier algéro-mauritanien a été en outre sanctionnée par plusieurs recommandations, dont « l’intensification de la coordination sécuritaire sur les frontières communes à travers la création d’une commission sécuritaire commune regroupant les services de sécurité des deux pays » et « la facilitation de l’intégration économique à la lumière d’une vision globale de développement à même de servir la sécurité et la stabilité des deux pays ».

Etant déjà un des principaux fournisseurs de la Mauritanie, l’Algérie a conforté sa position dans ce domaine, la valeur de ses exportations vers ce pays voisin ayant augmenté de 205% au cours du premier trimestre de 2021, par rapport à la même période en 2020, selon les données de la Direction générale des Douanes.

En effet, entre janvier et mars 2021, 111 opérations d’exportation vers la Mauritanie ont été réalisées via le poste frontalier terrestre « Chahid Mustapha Ben Boulaïd » dans la wilaya de Tindouf, ce qui représente une augmentation de plus de 113% du nombre d’opérations d’exportation via ce point de passage, par rapport au premier trimestre de 2020.

La plateforme logistique de Tindouf, inaugurée en 2019, contribue grandement au développement des échanges entre les deux pays, soutenant ainsi le programme du gouvernement pour le renforcement des relations commerciales avec la Mauritanie, ainsi qu’avec les pays d’Afrique de l’ouest.

Les produits nationaux exportés vers la Mauritanie sont constitués essentiellement de produits agro-alimentaires et de produits industriels comme les matières plastiques, le ciment, les produits d’emballage et les produits d’hygiène.

Quitter la version mobile