Site icon L'Express Algérie

25e Sila, le « Bateau Livre » de retour

25e Sila, le « Bateau Livre » de retour

Le public algérien renoue avec le rendez-vous le plus prisé de la scène culturelle, le Salon international du livre d’Alger (Sila) qui ouvre ses portes officiellement jeudi, après deux ans d’absence imposée par la pandémie de coronavirus, avec la participation record de 1.250 maisons d’éditions dont 266 éditeurs algériens proposant plus de 300.000 publications, toutes spécialités confondues.

Ce rendez-vous culturel majeur, affichant chaque année un nombre important de visiteurs, connaîtra une participation record encouragée par l’initiative du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’exonérer tous les participants, des frais de location des stands, afin de permettre aux éditeurs de relancer leur activité après deux années des plus éprouvantes par les conséquences de la pandémie de coronavirus.

En plus de booster le nombre de participants, marqué cependant par une baisse de 12% des éditeurs algériens, les pouvoirs publics comptent également amener les exposants à faire un effort sur le prix de vente, par une exonérations des taxes douanières pour proposer les ouvrages des éditeurs étrangers à des prix plus accessibles aux lecteurs.

Comme chaque année les visiteurs auront l’occasion de découvrir les ouvrages de nouvelles maisons d’édition qui commencent à se frayer une place parmi les éditeurs les plus anciens à l’image de Barzakh, Casbah, « Mim, Hibr ou encore Chihab, tout en redécouvrant toutes les publications commercialisées depuis la dernière édition du salon en 2019.

Quitter la version mobile