Site icon L'Express Algérie

Lamamra réussira-t-il avec Poutine là où l’Occident à échoué ?

Lamamra réussira-t-il avec Poutine là où l’Occident à échoué ?

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, entame, hier, une visite à Moscou (Russie), en compagnie des ministres des Affaires étrangères du Groupe de contact arabe, en vue de lancer des concertations avec la partie russe autour du conflit en Ukraine. L’information a été confirmée, dimanche soir, par le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué rendu public.

 « Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra entame lundi une visite à Moscou, en compagnie des ministres des Affaires étrangères de la Jordanie, du Soudan, de l’Irak et de l’Egypte, en sus du Secrétaire général de la Ligue arabe, afin de lancer des concertations avec la partie russe autour du conflit en Ukraine. Cette visite sera suivie d’une visite à Varsovie (Pologne) pour rencontrer la partie ukrainienne », a précisé ce communiqué.

Lors de cette mission hautement importante, « les ministres arabes prendront connaissance des positions et des préoccupations des deux parties, à la lumière des derniers développements sécuritaires et politiques de la crise ukrainienne ». De ce fait, « ils évoqueront les voies et moyens de la contribution du groupe de contact arabe aux efforts d’apaisement, dans le but de rapprocher les vues afin de trouver une solution politique rapide qui repose sur les principes du droit international et la Charte des Nations Unies et prend en compte les préoccupations de toutes les parties ».

La mission vaut notamment par la présence algérienne et égyptienne, étant donné que ces deux pays entretiennent les meilleures relations qui soient avec les Russes depuis de très longues années ; de même, Moscou a été aussi un des soutiens les plus assidus de ces deux pays, militairement surtout, lors de grands conflits des temps présents. 

        La Russie a été depuis l’indépendance l’allié stratégique et militaire de l’Algérie, et malgré certaines divergences concernant les dossiers de l’actualité internationale, le contact mutuel a toujours été reçu 5/5 entre Alger et Moscou. 

Cette tournée arabe, rappelons-le, s’inscrit dans le cadre du programme d’action du Groupe de contact arabe au niveau ministériel, dont la création a été approuvée par le Conseil des ministres de la Ligue arabe lors de sa 157e session, tenue le 9 mars dernier au Caire, en Égypte.

Quitter la version mobile