Site icon L'Express Algérie

Ramtane Lamamra le réitère : « Il n’y a pas de médiation», entre l’Algérie le Maroc »

Ramtane Lamamra le réitère : « Il n’y a pas de médiation», entre l’Algérie le Maroc »

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, cité par la chaîne de télévision publique algérienne, « AL24 News », a réitéré hier la clarté de la position de l’Algérie en ce qui concerne la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc, affirmant :  « Il n’y a pas de médiation » entre les deux pays. Et, de poursuivre que « même si certaines parties médiatiques font ce lien, il n’y a aucune médiation, ni hier ni aujourd’hui ni demain».

Lamamra a ajouté que « la position de l’Algérie est claire, la rupture des relations diplomatiques est motivée par des raisons fortes,  qu’elle a été décidée pour mettre devant ses responsabilités la partie qui a mené les relations à un tel état mauvais, et qu’elle en porte l’entière responsabilité ». Et, de conclure : « nous avons avec le royaume d’Arabie Saoudite et avec d’autres pays, arabes ou africains, des intérêts communs et des ententes qui font que nous nous rencontrons avec nos collègues et nous dialoguons, nous signons des accords et nous nous concentrons sur nos intérêts et nos préoccupations sans qu’un tel sujet n’intervienne dans notre ordre du jour ».

Il est utile de souligner que  le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud, était en visite, jeudi 19 mai, en Algérie, où il a été reçu notamment par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Toutefois, certaines parties ont tenté de présenter la visite du prince Fayçal comme entrant dans le cadre d’une médiation de l’Arabie saoudite entre l’Algérie et le Maroc. Il n’en est rien.  

Quitter la version mobile