Site icon L'Express Algérie

Saïd Chanegriha: « S’armer de conscience et consolider l’unité des rangs »

Chanegriha reçoit un appel téléphonique du Directeur de la CIA

En ce mois glorieux, nous avons rendez-vous avec l’un des événements les plus marquants de l’Histoire de notre pays, si ce n’est le plus grand.

Il a trait à un fait très cher au cœur des Algériennes et des Algériens, celui du recouvrement de la souveraineté nationale dont nous célébrons cette année le 60e anniversaire.

Au moment où nous commémorons cet anniversaire avec la plus grande fierté et honneur, il nous appartient à toutes et à tous de rendre hommage et de témoigner les plus grandes marques de gratitude et de reconnaissance à nos aînés qui ont consenti de lourds sacrifices, voire le sacrifice suprême, pour l’indépendance et l’affranchissement du joug de la plus odieuse et abjecte colonisation de peuplement, et ce, depuis les premiers soulèvements et résistances populaires, jusqu’à la glorieuse Révolution libératrice qui a sonné le glas du colonialisme dans notre pays, en passant par la lutte politique menée par le Mouvement national.

Les pratiques criminelles et génocidaires de l’occupant colonial, comme les massacres de masse, la torture, les déplacements de populations, la terreur et la déportation n’ont en rien infléchi la détermination du peuple algérien, bien au contraire, elles ont renforcé son attachement à la liberté et à l’Indépendance, et son aspiration à vivre dans un pays souverain, libre et indépendant.

 Partant de la ferme conviction que ce qui a été pris par la force ne pouvait être récupéré que par la force, notre vaillant peuple a été l’artisan d’une Révolution libératrice, une épopée considérée comme l’une des plus grandes révolutions menées par un peuple contre l’occupation étrangère. La glorieuse Révolution de Novembre a ébranlé les fondements du système colonial français, brisé ses carcans oppressifs, courbé son échine et mis en échec tous ses sinistres plans et manœuvres pour maintenir notre pays sous le joug de la domination coloniale.

Loin de toute subjectivité, la Révolution de Novembre a été l’incarnation d’une épopée héroïque unique dans l’histoire de toute l’humanité. Bien que soixante (60) années dans la vie d’une Nation constituent un temps assez court,il n’en demeure pas moins que notre pays, en général, et l’Armée nationale populaire, en particulier, ont enregistré, au cours de cette période, de grandes réalisations à tous les niveaux, que seuls les ingrats peuvent nier. Par fidélité à notre glorieuse Révolution et à l’œuvre de ses valeureux hommes, le Haut commandement de l’ANP a poursuivi ses efforts soutenus dans le cadre de la modernisation et du développement du corps de bataille, à la faveur du soutien de Monsieur le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale.

Dans le cadre de l’exécution de ce vaste et ambitieux programme, nous avons mis l’accent sur la ressource humaine qui a bénéficié de tout l’intérêt voulu et pour laquelle nous avons réuni toutes les conditions, à même de lui permettre de s’acquitter pleinement de ses missions.

A cet égard, conformément au programme de préparation au combat, la synergie des efforts entre système de formation et le travail de terrain a débouché sur la maîtrise, par les personnels, à tous les niveaux, des sciences militaires et des connaissances scientifiques et technologiques. Ceci a permis à nos différentes formations et unités de se mettre au diapason des développements technologiques enregistrés en la matière et, par là même, de cerner les exigences opérationnelles de la bataille moderne.

Sur cette base, et partant de notre souci constant de moderniser et de développer le corps de bataille de nos forces armées, je peux affirmer que, grâce à un travail soutenu et continu, nous avons pu opérer de grandes avancées dans ce sens pour atteindre les plus hauts niveaux de disponibilité opérationnelle et réunir les attributs de la puissance, à même de nous permettre de faire face à toutes les menaces, quelles que soient leurs nature et origine.

La meilleure preuve des compétences acquises par nos forces armées est leur exécution, avec professionnalisme, des exercices tactiques de différents niveaux avec tirs réels, dans les différentes Régions militaires que j’ai personnellement supervisés et qui m’ont permis de constater un haut niveau de maîtrise opérationnelle.

Par ailleurs, les résultats probants obtenus par l’ANP, au cours des deux dernières années, dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, reflètent les aptitudes avérées des personnels de nos détachements, et leur détermination à assainir notre pays des groupes terroristes résiduels. Ce qui est certain, est que les opérations qualitatives qui sont menées sont un signe fort que notre pays est sur la voie d’éliminer définitivement les derniers bastions du terrorisme et de faire échec à leurs sinistres desseins.

Afin de défendre les principes de notre glorieuse Révolution, et dans le but d’asseoir la sécurité de notre pays, de préserver la souveraineté nationale et l’unité de notre peuple, nos unités déployées à travers l’ensemble des Régions accomplissent un énorme travail, pour répondre aux exigences des développements qui s’opèrent dans le monde et dans notre environnement régional, plus particulièrement, avec tout ce que cela implique comme défis et enjeux sécuritaires. Aussi, nous saluons et encourageons ce travail, tout en exhortant nos vaillants personnels, chacun dans la limite de ses responsabilités, à continuer de s’acquitter de leur devoir national avec la même détermination et le même dévouement et à redoubler de vigilance pour la préservation des intérêts de notre pays.

Partant du principe que la sécurité et l’économie constituent des facteurs interdépendants, dès lors que la sécurité est une condition sine qua non du développement de l’économie, et outre le fait de veiller à réunir l’ensemble des exigences de sécurité et de stabilité sur tout le territoire national, l’Armée nationale populaire contribue efficacement à l’effort national visant à la concrétisation de la renaissance souhaitée de notre pays, en poursuivant le développement des industries militaires et en contribuant à la préservation du tissu industriel national.

Sur cette base, le Haut commandement de l’ANP a adopté, ces dernières années, une stratégie pertinente qui se renforce constamment. Ainsi, après avoir franchi de grands pas en matière de satisfaction des besoins du marché national, nous aspirons dans la prochaine phase à accéder aux marchés régionaux et internationaux. Pour cela, nous veillons à ce que notre offre soit, sur le plan de la qualité et de la diversité, du même niveau que celle des pays qui ont une grande expérience dans ce domaine d’activité.

Dans cet ordre d’idées, il importe de souligner que l’approche adoptée dans le domaine des industries militaires nationales a conféré une importante impulsion à l’économie nationale, en contribuant à l’absorption du chômage et en offrant à des milliers de jeunes des emplois dans différentes spécialités, ainsi qu’à la réduction de la facture des importations.

Il est tout à fait clair que la démarche de notre armée visant à développer davantage les industries militaires contribuera au renforcement du lien indéfectible unissant le peuple à son armée et au raffermissement de leur cohésion. Ceci est d’autant plus vrai que la défense nationale n’est pas l’apanage des seules forces armées. Cette question concerne tous les enfants de la Patrie, qui sont les forces vives et l’énergie de la Nation, pour concrétiser l’ensemble des actions politiques, militaires, sociales, économiques, juridiques et autres, afin d’être prêts à faire face à toute hostilité visant à porter atteinte à la souveraineté du pays. Ainsi, le rôle du citoyen est aussi important que celui assigné à nos braves militaires déployés à travers le pays.

A cet égard, il est utile de souligner le rôle vital qui échoit aux médias nationaux, en général, et aux médias militaires, en particulier, en matière de consolidation du lien Armée-Nation, de renforcement de l’unité nationale, de cohésion nationale et de l’esprit de citoyenneté. Bien que ce lien sacré ne puisse être affecté par les campagnes malveillantes et les attaques visant ouvertement notre pays et ses institutions, en particulier l’institution militaire qui a été la cible de campagnes acharnées, notre peuple, dans toutes ses composantes, en particulier les jeunes, se doit de saisir l’ampleur et la nature des complots ourdis contre notre pays, d’en avoir pleinement conscience, tout en œuvrant inlassablement à la préservation de l’unité des rangs afin de relever tous les défis.

La bataille, vitale et décisive, que nos jeunes sont appelés à mener et à gagner est celle de la conscience, laquelle implique de s’armer de nos valeurs nationales authentiques et de veiller à la préservation du legs des Chouhada, en s’inspirant de leurs exploits qui resteront gravés dans notre mémoire collective pour l’éternité.

Pour conclure, à l’occasion de la célébration du soixantième anniversaire de la fête de l’Indépendance, il nous appartient à toutes et à tous d’oeuvrer et de ne ménager aucun effort pour préserver et renforcer les précieux acquis réalisés dans tous les domaines, d’adhérer avec force au projet de développement du pays et de faire de l’aspiration légitime à une Algérie nouvelle une réalité palpable. 

Ceci sera à notre portée, eu égard à notre volonté d’œuvrer de toutes nos forces au renforcement du front interne et de l’unité nationale et, partant, à la consolidation des fondements de notre pays.

Le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha

Quitter la version mobile