Site icon L'Express Algérie

Plein gaz pour Medgaz

Gaz: L’Algérie va livrer 25 milliards de m3 à l’Italie

Sonatrach a repris ses exportations gazières vers l’Espagne via le gazoduc Medgaz, après une rupture de l’approvisionnement, à la suite d’un « incident survenu, dimanche dernier, du côté espagnol.

Selon le journal espagnol El Pais, citant des sources d’Enagas, une entreprise ibérique spécialisée dans le commerce du gaz, le problème technique, survenu, a été réglé et les flux du gaz ont retrouvé leur niveau d’avant l’incident. La publication espagnole a fait savoir que le débit a été temporairement réduit, mais qu’il n’a jamais été coupé ».

Il y a lieu de rappeler que le Groupe Sonatrach, avait indiqué, dimanche, 24 juillet, qu’un « incident était survenu du côté espagnol, sur le gazoduc Medgaz, reliant l’Algérie à l’Espagne, « provoquant une rupture momentanée de l’approvisionnement en gaz de l’Espagne ». La compagnie nationale avait également précisé que « les équipes techniques espagnoles sont à pied œuvre pour effectuer les réparations nécessaires et rétablir l’approvisionnement de l’Espagne en gaz dans les plus brefs délais ».

En ces temps de turbulence des marchés gaziers, liés à la guerre en Ukraine, beaucoup de pays européens rêvent d’avoir un Medgaz pour assurer leur sécurité énergétique. Ce gazoduc représente un gros investissement pour Sonatrach qu’il faut rentabiliser.

Medgaz a été mis en service avec une capacité de huit milliards de mètres cubes. Après la mise à l’arrêt définitif du gazoduc Maghreb-Europe ( GME), un tube qui passait par le territoire marocain, l’Algérie s’est engagée à assurer l’ensemble des approvisionnements en gaz naturel de l’Espagne via le Medgaz, en étendant ses capacités et c’est chose faite.

Ce gazoduc relie directement l’Algérie à l’Espagne, ne passant pas par le Maroc. L’opération d’extension devrait permettre d’acheminer plus de dix milliards de mètres cubes de gaz par an vers la péninsule ibérique. L’Algérie a consenti d’importants investissements pour garantir la sécurité des approvisionnements en gaz naturel du marché espagnol et acheminer dans les meilleures conditions le gaz naturel sur ce marché.

Il est utile de rappeler que le gazoduc Maghreb-Europe ( GME) a été mis hors service, en octobre 2021, après la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat. Le GME a été mis en service en 1996. Il acheminait du gaz depuis Hassi R’mel vers l’Espagne et le Portugal en traversant le détroit de Gibraltar. Long de 1 400 kilomètres, il permettait de transporter, chaque année, près de 12 milliards de mètres cubes. Le Maroc s’approvisionnait en gaz naturel via ce gazoduc. Il en pompait environ 800 millions de mètres cubes.

Quitter la version mobile