Site icon L'Express Algérie

Algérie Télécom reprends toi !

Coupures intempestives d’internet, services après-vente laissant à désirer, téléconseillers aux abonnés absents…s’il faut décrire les désagréments éprouvés par les usagers d’Algérie télécom, ce sera à ne plus en finir !  Les espoirs suscités par le Groupe quant à l’amélioration de la qualité et de la célérité de ses prestations s’éloignent de plus en plus au vu du nombre des usagers qui se plaignent quasi-quotidiennement soit sur les réseaux sociaux ou devant les guichets des agences du Groupe.

Chaque jour, en effet, un nombre considérable de clients prend d’assaut les agences d’Algérie Télécom de plusieurs villes du pays et passent, là, de longues heures, qui pour réclamer, qui pour payer son abonnement mensuel, qui pour s’enquérir des offres promotionnelles… parfois inutilement. Les lenteurs et la bureaucratie que tous les gouvernements successifs se sont engagés à éradiquer des mœurs administratives sont toujours en usage.

 Le monopole exercé par le groupe sur certaines fournitures et services internet lui donne le champ libre de ne faire qu’à sa tête. Et il le fait si bien ! Combien sont-ils ces prestataires qui attendent depuis des mois une réponse favorable à leur demande ? Combien sont-ils ces clients ayant signalé des dérangements, qui ont dû attendre des mois, voire des années, avant que les pannes signalées ne soient prises en charge ? Combien d’heures les guichets de postes ont-ils perdus avec des pancartes où on pouvait lire : « Pas de connexion. Merci ! » ? 

 La liste des inconvénients et des mécontents d’Algérie Telecom s’allonge à ne pas finir. C’est inadmissible pour un Groupe qui symbolise en quelque sorte la modernisation du pays. Jusqu’à quand continuera-t-on dans cette gestion qui donne une piètre image de cette entreprise et rend le citoyen de plus en plus aigri ? Si pour chaque fourniture ou service, le client devait subir un parcours de combattant pour se l’offrir, l’Algérie aura encore de longues années à passer pour parvenir au développement auquel elle tend depuis des années.

A l’heure de la digitalisation et du e-commerce, la rapidité dans les prestations de service doit être un élément clé dont on ne devrait pas badiner. S’arrimer à la modernité ne peut se faire avec un rythme de travail à pas d’escargot et une bureaucratie qui laisse pour demain ce qui doit être fait aujourd’hui. Certes, le Groupe ne cesse d’investir et d’engranger des bénéfices croissants, mais les lenteurs et la qualité des prestations de services font qu’il fait actuellement l’objet de toutes sortes de critiques de la part des citoyens. Les réseaux sociaux pullulent de publications brocardant Algérie Telecom pour toutes sortes de désagréments, notamment sur la lenteur du débit de la connexion internet ou la déconnexion cyclique et inexpliquée.

Algérie Télécom doit rapidement améliorer sa gestion. Les responsables sont appelés à agir en proposant des solutions adéquates par rapport à tous les problèmes signalés par les usagers et surtout arrêter de faire dans « l’effet d’annonce » qui ne trompe plus personne.  

Quitter la version mobile