Site icon L'Express Algérie

Ghaza ou le crime impuni

Les félonies répétitives, les retournements de veste périodiques, la duplicité mielleuse, la politique de l’autruche de nombreux pays arabes sont en grande partie à l’origine des malheurs de la Palestine et des violations actuelles commises par l’occupant sioniste à Ghaza et autour de la mosquée Al Aqsa à El Qods.

L’attitude blâmable de certains pays de la ligue arabe, qui ont foulé au pied les préceptes de l’Islam et le droit international en normalisant leurs relations avec l’État hébreux alors que la question palestinienne n’est pas encore résolue, a permis aux sionistes de redoubler de férocité et de faire étalage en toute impunité de leur expansionnisme sanglant. C’est admis par tous, le repli effectué par certains pays arabes et musulmans par rapport à la cause palestinienne et leur soutien hypocrite à la résistance des Palestiniens a fortement encouragé les mesures d’oppression et de terrorisme sioniste et les visées de tous les responsables Israéliens à légitimer la division temporelle et spatiale de la mosquée Al-Aqsa et attaquer systématiquement la bande de Ghaza, en proie à un embargo sans précèdent depuis une quinzaine d’années.

Les sionistes, assurés de la neutralité sinon du soutien de certains pays arabes musulmans, se montrent ces jours-ci de plus en plus conquérants. Leurs incursions provocatrices sur l’esplanade de la mosquée d’Al Aqsa, et le bombardement de civils prouvent qu’ils ont les coudées franches et que leur prétention à récupérer une partie ou la totalité de ce qu’ils appellent le Mont du Temple trouvera tôt ou tard écho chez les pays arabes et musulmans « normalisés ».

Rien qu’à voir les réactions hypocrites de ces pays « normalisés » face aux agressions menées actuellement par les forces israéliennes d’occupation et les colons juifs à El Qods, on sait que des jours douloureux attendent les Palestiniens. La réaction du Makhzen marocain est un échantillon significatif de cette hypocrisie et de cet opportunisme puants de ces pays « normalisés ». Le Makhzen marocain, dont le roi Mohamed VI est pourtant le président du comité Al-Qods, vient de montrer par une gymnastique diplomatique dont il a le secret, toute sa bassesse en affectant une position des plus incongrues.

Les Algériens doivent être fiers de la position de leur pays par rapport à la question palestinienne.

L’Algérie est le seul pays arabe qui n’a jamais tergiversé quand il s’agit de la défense d’un peuple martyrisé depuis 1948 par un Etat voyou créé de toute pièce par les américains avec l’aide des anglais.  

L’hégémonie US a permis à l’Etat hébreu de jouir de l’impunité  durant plus de 70 ans mais les consciences se réveillent peu à peu et le monde n’est plus le même après la guerre Russo-Ukrainienne.      

Quitter la version mobile