Site icon L'Express Algérie

Alerte à la canicule !

BMS: des températures caniculaires aujourd'hui et demain sur plusieurs wilayas

La canicule a fait son retour hier et se poursuivra sur 48 heures. Selon, un bulletin météo spécial (BMS) émis par l’Office National de Météorologie, plusieurs régions du centre et de l’ouest du pays, enregistrent des températures caniculaires (samedi et dimanche, aujourd’hui NDLR), pouvant atteindre les 46 degrés.

Plusieurs wilayas du centre ont été touchées par ce BMS, notamment Ain Témouchent, Oran, Mostaganem, Tipaza, Alger et Boumerdes où les températures atteignent les 42 degrés. Elles sont placées sous vigilance orange. Pour ce qui est des wilayas Tlemcen, Sidi Bel Abbés, Mascara, Relizane, Chlef et Ain-Defla, touchées par cette vague de chaleur, elles sont placées, elles-aussi, sous vigilance orange canicule.

Il est à noter que les températures vont y osciller entre 44 et 46 degrés. Une autre alerte a été émise par l’ONM hier pour des pluies orageuses qui affecteront les wilayas de : Tlemcen, Sidi Bel Abbes, Naama, El Bayadh, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam.

Pour ce samedi 13 août 2022, une nouvelle vague de chaleur a touché plusieurs régions du pays. Les maximales prévues pour hier se situaient entre 30 et 42 degrés sur les zones côtières;  entre 34 et 46 degrés dans les régions intérieures de pays et de 36 à 47 degrés dans les wilayas du sud, précise encore le même source.

Cette situation a contraint faut-il le souligner, la direction générale de la Protection civile (DGPC) à prodiguer de nombreux conseils préventifs en vue de sensibiliser la population sur les risques liés à la canicule qui touche plusieurs wilayas du pays. Face à cette canicule, la DGPC a appelé à « la vigilance et au respect des conseils préventifs afin de réduire les risques liés à cette canicule », invitant les citoyens au « strict respect des consignes de prévention ».

A cet effet, la Protection civile recommande de « ne pas s’exposer au soleil, en particulier les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques, ainsi que les enfants », comme elle conseille les citoyens à fermer les volets et les rideaux des façades exposés au soleil pendant la journée et les ouvrir la nuit pour laisser pénétrer la fraicheur. 

Les conseils préventifs de la Protection Civile 

Elle invite également les citoyens à provoquer des courants d’air dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure, éviter les endroits confinés et baisser ou éteindre les lumières électriques et éviter également de se déplacer pendant cette période, sauf en cas de nécessité.

La Protection civile recommande, dans le même cadre, d’effectuer les déplacements tôt le matin ou tard le soir, notamment dans les wilayas intérieures, tout en restant à l’ombre dans la mesure du possible. Selon les consignes, au cas où il est nécessaire de sortir, il est recommandé de porter un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire et éviter aussi les activités extérieures qui nécessitent des dépenses d’énergie importante (sports, jardinage, bricolage), ajoute le communiqué.

Il est également conseillé de ne pas se baigner dans les réserves d’eau (barrages hydrauliques, retenues collinaires, mares et bassins d’eau) et de ne pas fréquenter les plages interdites à la baignade.

La Protection civile conseille en outre, d’aider les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, malades) en les hydratant, alors que pour les conducteurs dont le véhicule ne dispose pas de système d’air conditionné, il est recommandé d’éviter d’effectuer les longs trajets au cours de la journée et de les programmer en soirée ou la nuit. Il est en outre conseillé de rester dans les endroits frais et à l’ombre et ne jamais laisser les enfants seuls à l’intérieur d’un véhicule, recommandant par ailleurs aux personnes fréquentant les espaces forestiers, « d’éviter toutes actions pouvant être à l’origine d’un départ de feu ».

Pour une prise en charge rapide et efficace, la DGPC met à la disposition des citoyens le numéro vert 1021 et le numéro d’urgence 14, en précisant l’adresse exacte et la nature de l’accident, conclut le communiqué.

Le plan anti-incendie fonctionne efficacement

Par ailleurs, le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a affirmé que le Plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt pour l’année 2022 fonctionnait « efficacement ».

Le Premier ministre qui sillonnait les stands d’une exposition organisée en marge de la cérémonie d’inauguration de la Banque nationale des semences, a indiqué que l’efficacité du Plan s’est traduite par une baisse significative des incendies et leur maîtrise à l’échelle nationale par rapport à l’année dernière.

Les instances concernées par les feux de forêt ont pris appui sur les expériences de l’année dernière et œuvrent à atteindre les normes internationales appliquées en la matière, a-t-il fait remarquer.

Saluant les efforts consentis par la Direction générale des forêts (DGF) et la Protection civile dans l’application rigoureuse du Plan, le Premier ministre a invité toutes les instances concernées par la lutte anti-incendie à poursuivre le travail dans le cadre d’une approche participative. Il a expliqué, en outre, la réussite de ce Plan par « l’action participative impliquant tous les secteurs », estimant « qu’il s’agit de l’approche idéale à adopter ».

M. Benabderrahmane a préconisé de faire preuve de haut niveau de vigilance jusqu’à la fin de la campagne de moisson céréalière en septembre prochain. « Le Plan continuera à fonctionner de façon efficace et proactive, même au-delà du mois de septembre, pour protéger le couvert végétal et les récoltes agricoles de façon générale, et rassurer, par la même, l’agriculteur », ajoute le Premier ministre.

Lors de la visite de cette exposition, le Premier ministre qui était accompagné de membres du Gouvernement et du secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), a écouté les explications fournies par les directeurs des différents Instituts d’agriculture sur les recherches agricoles dans les régions forestières et sahariennes, ainsi que sur les activités d’élevage.

Quitter la version mobile