Site icon L'Express Algérie

Farida Saboundji, la Dame de fer s’éteint

Farida Saboundji, la Dame de fer s’éteint

L’actrice et comédienne Farida Saboundji, qui a bercé bon nombre d’algériens, à travers ses représentations et multiples rôles dans plusieurs séries et films algériens, a rendu l’âme hier, à l’âge de 92ans, des suites d’une longue maladie.

En février 2018, la célèbre actrice, avec son incroyable don pour le déguisement, son humour tout-terrain, a connu des problèmes de santé grave. Elle a été hospitalisée en soins intensifs au niveau du CHU Mustapha Pacha, pour un AVC.

Née le 10 août 1930 à Douiret, la ville de Blida, l’actrice Farida Saboundji est l’une des pionnières qui a brillé tant qu’au théâtre, cinéma et aussi à la télévision algériens. Surnommée la Dame de Fer, elle arrivait toujours à mettre sa propre touche dans les rôles qu’elle interprète.

La comédienne qui a commencé sa carrière artistique très jeune (13 ans) sur les planches du théâtre de la radio, a à son actif, plusieurs œuvres dans les années 1950 aux côtés de grandes icônee du 4e et 7e art, à l’image de Mahieddine Bachetarzi, Rouiched et Mohamed Touri.

Très aimée du public, Farida Saboundji est célèbre pour ses excellentes performances et son accent algérois dans les rôles qu’elle a joués dans plusieurs films. Elle est entrée dans le monde de l’art par le billet de la radio nationale en 1947. Mahieddine Bachetarzi l’a aidée.

Malgré ses rôles ou elle a interprété des personnages parfois, cruel et arrogant,  Saboundji est très sympathique et très simple dans la vrais vie. Elle a également prit part à de nombreuses pièces théâtrales durant les années cinquante. Soit « Quinaa El Djahim » et « Dendjawan », en compagnie notamment de Mustapha Kateb, Mohamed Touri, Nouria et pleins d’autres comédiens algériens. 

Quelques années plus tard, la regrettée Farida Saboundji a participé à la série intitulée « Al-Masir » en 1989 et « kayd Ezzaman » en 1990, dans lesquelles elle a fait preuve de maîtrise parfaite de ses rôles.

A rappeler que cette figures emblématiques du petit écran, du théâtre mais aussi du cinéma a été l’une des premières Speakerines et animatrice de la télévision française. Elle a animé des programmes destinés aux Algériens à l’époque ou la télévisons commençait ses premières diffusion en Algérie.

Quitter la version mobile