Site icon L'Express Algérie

Finance et fiscalité locale : le chaînon le plus vulnérable des collectivités locales

Faire des APC une incarnation de l’État à l’échelle communale

Les participants au troisième atelier organisé dans le cadre de la rencontre gouvernement-Walis, ont recommandé notamment la révision du système de solidarité entre les collectivités locales, en vue de rattraper le retard accusé sur le plan du développement dans certaines régions.

Lors de cet atelier intitulé « Les réformes des finances et de la fiscalité locale pour un développement durable », les participants ont mis en avant l’impératif, dans le contexte économique actuel, de repenser le système de solidarité entre les collectivités locales, en revisitant la gestion de la Caisse de solidarité et de Garantie des Collectivités Locales (CSGCL), tout en l’adaptant à la stratégie du gouvernement liée à la priorisation du développement dans certaines régions à promouvoir.

Les recommandations du 3e atelier ont, par ailleurs, porté sur la création d’une commission locale, composée de représentants de la direction générale du domaine national (DGDN), de la direction des impôts et des services communaux, et laquelle sera chargée de suggérer des procédures pratiques permettant de régulariser les actes des biens communaux et les enregistrer au Rôle général du domaine national.

Les responsables ont proposé la modernisation de la gestion des biens à travers l’utilisation d’applications électroniques, afin de passer à une gestion digitale, outre l’élaboration d’un diagnostic régional participatif pour renforcer l’attractivité des régions et favoriser la décentralisation.

Figurent également parmi les recommandations, la mise en service de la nouvelle nomenclature des activités financières et comptables des communes, qui date de 1971, ou encore la révision et l’actualisation du guide des transactions financières et comptables du budget de la wilaya. 

Quitter la version mobile