Site icon L'Express Algérie

Mesures d’urgence pour faire baisser les prix

Mesures d’urgence pour faire baisser les prix

Selon le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Hanni, le Bureau national de l’alimentation bovine et de l’élevage avicole produira des quantités de viande blanche au prix de 320 dinars le kilogramme.

Le ministre a ajouté, lors d’une conférence de presse en marge de la cérémonie de célébration de la Journée mondiale de l’alimentation, qu’en préparation du mois de ramadan, un plan d’action a été remis au Conseil Professionnel de l’Élevage Avicole pour aboutir à des des prix raisonnables. 

   Cette semaine également, des directives ont été données à l’Office national de l’alimentation du bétail et de l’élevage avicole de mettre sur le marché des quantités de ce produit au prix de 320 dinars le kilogramme.

S’agissant de la filière viandes rouges, le ministre de l’Agriculture a indiqué que la filière organisera une rencontre avec toutes les représentations des fédérations de production de viandes rouges et du Conseil national de la production de viandes rouges. Et à tous les acteurs de demander des solutions possibles. Avec le soutien de l’Etat.

De son coté, le ministre de l’industrie s’est exprimé hier, lors d’une tournée au salon de l’alimentation organisé en marge de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation, précisant que, concernant le dossier de la production des huiles essentielles et aromatiques, une mesure gouvernementale sera prochainement mise en application pour régulariser la situation des acteurs dans ce domaine et adopter les lois y afférentes.

S’agissant de la distribution et du conditionnement des produits alimentaires, le ministre de l’Industrie a mis l’accent sur la nécessité de renforcer les points de vente de 100 nouveaux points de vente pour la filiale Dicopa du groupe Agrodiv notamment dans le sud, en sus des 380 points de vente existants.

Le ministre s’est enquis des quantités de production de l’huile de table qui avoisinent les 400 tonnes/ jour, appelant à diversifier l’offre des différents produits alimentaires à travers des emballages de différentes contenances pour assurer l’équilibre du marché et renforcer l’offre de produits subventionnés

Quitter la version mobile