Site icon L'Express Algérie

Logement rural: Examen des voies à même de lever les entraves administratives

Logement rural: Examen des voies à même de lever les entraves administratives

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a organisé, jeudi à Alger, une journée d’étude qui a réuni les directeurs du logement des 58 wilayas, consacrée à l’examen des voies à même de lever les entraves administratives pour la mise en œuvre du programme de logement rural.

Organisée au siège de la Caisse nationale du logement (CNL), cette rencontre a été présidée par le directeur général du logement au ministère, Mohamed Merdjani, en présence de membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), avec à leur tête le président de la commission de l’habitat, de l’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement du territoire, Ammar Oulmi, ainsi que des cadres du ministère et des directeurs du logement des 58 wilayas.

Dans une déclaration à la presse en marge des travaux de cette journée d’étude, M. Merdjani a souligné que cette rencontre a pour objectif de « remanier le mécanisme relatif à la réalisation du logement rural pour alléger la charge des procédures administratives, permettre aux citoyens de réaliser leur logement dans cette formule et assurer la réalisation de ce programme ».

Cette formule, qui représente « plus de 60% des programmes de logements » élaborés par l’Etat, est destinée aux habitants du Grand Sud, des Hauts Plateaux et des zones rurales en général, a-t-il précisé.

La présence des députés à cette rencontre de concertation qui a réuni les acteurs du domaine de l’habitat prouve que le ministère veille à ce que les représentants du peuple jouent un rôle dans l’aboutissement des ateliers organisés lors de cette rencontre.

Pour sa part, M. Oulmi a déclaré, en marge de la réunion, que sa présence aux côtés d’un nombre de députés qui ont été par le passé à la tête des Assemblées populaires communales (APC), a pour objectif de débattre et d’enrichir la formule du logement rural, en examinant certaines entraves auxquelles est confronté le citoyen résidant en milieu rural, à l’effet de bénéficier de cette formule.

La participation des députés à cette journée d’études permettra de « sortir avec des mécanismes qui assurent au citoyen l’opportunité de bénéficier de cette formule très demandée ces derniers temps », a-t-il dit, estimant que le logement rural contribuera à la fixation de la population dans les zones rurales, ce qui est à même d’aider le paysan à poursuivre ses activités agricoles ou d’élevage.

Les mécanismes issus de cette journée d’étude permettront également, selon le président de la Commission, d’insuffler « une plus grande dynamique » en matière de distribution du logement rural, d’autant plus que le financement du logement se taille la part du lion dans le budget alloué au secteur dans le cadre de la Loi de finances de l’exercice 2023.

Quitter la version mobile