Site icon L'Express Algérie

La position admirable de l’Algérie

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale de l’ONU adopte le plan de partage de la Palestine en deux États, l’un arabe, et l’autre juif Jérusalem, tout en plaçant, avec un statut particulier Jérusalem sous l’égide de l’ONU. En 1977, la même Assemblée a demandé que soit célébrée le 29 novembre de chaque année, la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Aussi depuis 1978, cette Journée est-elle célébrée pour  défendre l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien et rappeler, à l’occasion, à la communauté internationale ses devoirs envers le peuple palestinien et la nécessité d’imposer la solution de deux États prônée par l’ONU. Profitant de la célébration de la Journée, l’Algérie a réaffirmé son attachement à cette cause qu’elle considère comme une question centrale des pays de la Ligue arabe.

 Loin des professions de foi frivoles des pays occidentaux et des impostures flagrantes de ceux qui se prenaient naguère pour des champions du peuple palestrinien, l’Algérie n’a jamais dévié d’un iota de sa position par rapport à la question palestinienne. Elle est restée fidèle à sa position, basée sur les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et sur la Feuille de route de l’Initiative de paix arabe.

 « Il m’est agréable à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien de lui adresser mes chaleureuses salutations, et de souligner notre position de principe constante en soutien à son combat pour le recouvrement de ses droits spoliés bien que garantis par la légalité internationale » a affirmé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune dans son message de circonstance délivré à l’occasion  de cette Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

 Si beaucoup de pays arabes et musulmans commencent à regarder de haut dos et même à poignarder le peuple palestinien, en s’acoquinant tacitement ou ouvertement avec les sionistes, l’Algérie affiche une position constante admirable qui fait d’elle dans ces années de reniements et de caméléonisme, une qibla pour les causes justes et les processus de décolonisation non encore menés à bout. L’Histoire retiendra qu’au moment où  des jeunes Palestiniens se font faucher quotidiennement par les forces d’occupation sioniste devant le silence assourdissant des « frères » arabes et de la communauté internationale, l’Algérie n’a jamais cesser de jouer sur tous les fronts pour la résolution du conflit et le recouvrement de la Palestine de sa souveraineté dans tous ses territoires occupés.

Quitter la version mobile