Site icon L'Express Algérie

Mini-révolution qualitative dans la monétique !

Mini-révolution qualitative dans la monétique !

Le montant des paiements par internet en Algérie a enregistré en 2022 une croissance de l’ordre de 62,40% sur un an, porté par la diversification des services et activités permettant ce type de paiement, mais aussi l’augmentation substantielle du nombre de web-marchands, rapporte l’APS.

Ce montant a atteint 18,15 milliards de dinars durant l’exercice écoulé, contre 11,17 milliards de dinars en 2021, selon le dernier rapport du groupement d’intérêt économique « GIE Monétique ».

D’après les chiffres de l’organisme, qui englobent l’activité monétique réalisée par les cartes interbancaires (CIB) et celles d’Algérie poste « Edahabia », le montant des transactions par internet ont plus que triplé en 2022, par rapport à 2020 où il se situait à près de 5,42 milliards de dinars.

Cette augmentation résulte d’une hausse du nombre total des transactions effectuées par des porteurs de cartes CIB et « Edahabia », qui a atteint 9.048.125 transactions au 31 décembre 2022, alors qu’il s’établissait à 7.821.346 opérations au terme de l’année d’avant, soit une évolution de 15,69%.

A fin 2022, le nombre global des transactions, depuis le lancement du paiement sur internet en 2016, est de 21.958.103, selon GIE Monétique. Les activités qui ont connu en 2022 la croissance la plus conséquente en terme de paiement par internet sont celles des assurances avec une évolution de 181,54% en glissement annuel avec un total de 23.571 opérations contre seulement 8.372 transactions en 2021, suivi par le secteur des transports avec une croissance de 170,89% durant cette même période, avec un total de 195.490 paiements en ligne l’année dernière, contre 72.164 l’année d’avant. 

Lancement du paiement en ligne pour les activités de sport et loisirs 

Le bilan du GIE Monétique relèvera, en outre, la progression à trois chiffres (150,14%) du paiement par internet pour des services fournis par les grands facturiers (les sociétés de distribution d’eau, de gaz et d’électricité), avec un total de 302.273 transactions en 2022 contre 120.841 en 2021. 

Il notera, également, une progression de l’ordre de 79,45% du paiement électronique pour l’achat de biens en ligne avec un cumul de 24.169 transactions au cours de l’exercice 2022, dont 2.938 pour le seul mois de juin.

Ce bilan fait état de l’avènement d’une nouvelle activité concernée par le paiement par internet, à savoir les services liés au sport et loisirs, lancée en mois de mai, coïncidant avec les matches de la sélection nationale de football et de la tenue de la 19e édition des Jeux méditerranéens d’Oran.

Cette activité a engendré pas moins de 152.925 transactions sur l’ensemble de l’année, avec un pic enregistré en mois de juin 2022 (63.292 opérations), et un second en mois de septembre (43.001 paiements).

La seule activité qui a observé un recul dans le recours au paiement par internet et celle des services administratifs avec une croissance négative à -1,08%, représentant 153.957 paiements électroniques en 2022, contre 155.640 paiements en ligne une année auparavant.

Les transactions sont effectuées auprès de web-marchands adhérents au système de paiement sur internet par carte interbancaire (CIB et Edahabia), et dont les rangs se sont renforcés en un an, grimpant de 153 opérateurs au terme de l’année 2021 à 291 commerçants en ligne fin 2022, soit une progression de 90,19%. 

Plus de 4 millions de transactions de paiement par mobile 

Autre fait marquant de ce bilan, l’émergence d’un nouveau type de paiement, le paiement par mobile « officiellement opérationnel en Algérie », mais qui n’est ouvert « dans une première phase » qu’en intra-bancaire (client d’un même établissement financier), a expliqué le GIE Monétique.

Ce mode de paiement a généré un total de 4.185.121 transactions de paiement, pour un montant global de 2,95 milliards de dinars, au cours des seuls mois de novembre et décembre 2022. S’agissant des paiements effectuées par TPE, ce segment a connu, de son côté, une croissance de 40,57% en matière de montant global des transactions en 2022, avec plus de 21,24 milliards de dinars.

En termes de nombre, l’évolution est de 26,14% au cours de l’année dernière, avec 2.712.848 transactions. Une augmentation favorisée par une hausse considérable du nombre de TPE en exploitation étant passé de 37.561 en 2021 à 46.263 à décembre 2022, soit une croissance de 23,17% sur une année. 

Au même titre que les paiements, les retraits opérés sur des ATM (distributeur automatique de billets) se sont appréciés de 45,95% en 2022, sur une année, à 128.035.361 transactions, pour atteindre une valeur globale de plus de 2,387 milliards de dinars (+38,10%), cela à la faveur de l’accroissement de 19,22% du parc des distributeurs automatiques composé de 3.640 appareils à la fin de l’année écoulée.

Quitter la version mobile