Site icon L'Express Algérie

Élaboré par «Business Insider», un rapport américain encense l’Algérie

Foires et expositions : Algeria Exhibitions dévoile son programme pour 2024

Un rapport américain confirme que l’Algérie est une puissance économique majeure en Afrique, avec un produit intérieur brut estimé à 192 milliards de dollars.

Un rapport du site américain « Business Insider » souligne en effet que l’économie algérienne connaît une croissance plus rapide que prévu, après avoir réussi à dégager des indicateurs positifs ces dernières année, malgré le contexte international difficile, et ce grâce à un programme de réforme économique adopté et à la mobilisation l’Etat pour soutenir les filières productives.

Le rapport met en évidence l’appréciation de la position de l’Algérie et la confiance internationale croissante dans sa politique étrangère et dans sa diplomatie, notamment économique, qui est devenue une source de succès.

Dans ce rapport, l’Algérie est présentée comme un modèle susceptible d’inspirer d’autres pays. Le site américain souligne, par ailleurs, que l’Algérie, avec l’Egypte, l’Afrique du Sud et un certain nombre d’autres pays détiennent la clé pour façonner le destin économique de l’Afrique, et que leur influence se répercute dans toute la région, car ces pays attirent les investissements et pilotent le développement régional.

Les experts du site se sont rendus en Afrique et ont évalué les atouts économiques qui stimulent et orientent la croissance en Afrique. Le rapport en question souligne qu’avec d’abondantes réserves de pétrole et de gaz naturel, l’industrie pétrochimique en Algérie contribue à l’augmentation du PIB qui s’établit à 192 milliards de dollars, ce qui fait de l’Algérie une puissance économique majeure en Afrique.

Par ailleurs, et selon la même source, le produit intérieur brut du Nigeria est de 477 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grande économie d’Afrique. La croissance rapide du secteur financier du pays et son leadership dans les exportations de pétrole alimentent sa puissance économique. Lagos, un pôle technologique florissant, deuxième plus grand pays d’Afrique, zone métropolitaine, amplifie encore l’influence régionale.

Le Nigeria est suivi, en deuxième position, par l’Egypte avec un produit intérieur brut de 477 milliards de dollars, puis par l’Afrique du Sud en tant que centre financier et leader industriel, l’Afrique du Sud ayant un produit intérieur brut de 406 milliards de dollars, et sa richesse réside dans les ressources minérales et dans des industries bien établies. Cela attire les investissements mondiaux et stimule la croissance économique dans la région.

Le Maroc occupe, selon ce rapport, la cinquième position, avec un produit intérieur brut de 134 milliards de dollars, suivi de l’Ethiopie, du Kenya, de l’Angola, de la Tanzanie et enfin du Ghana, à la dixième place

Quitter la version mobile