Site icon L'Express Algérie

« L’année universitaire 2023-2024 est numérique par excellence »

« L’année universitaire 2023-2024 est numérique par excellence »

A quelques jours de la rentrée universitaire 2023/2024, le vice‐recteur chargé de la pédagogie de l’université de Béjaïa, le Professeur BEY Said, à cœur ouvert à l’Express. Il souligne : aujourd’hui avec la numérisation, d’autres compétences seront à l’appel et d’autres moyens techniques spécifiques seront à mettre en place…

L’EXPRESS : OÙ EN ÊTES-VOUS AVEC LES PRÉPARATIFS DE LA PROCHAINE RENTRÉE UNIVERSITAIRE ?

BEY Said : A l’instar de toutes les universités algériennes, l’université de Béjaïa a reçu des directives concernant les préparatifs de la rentrée universitaire 2023‐2024. Ces directives concernent les nouveaux bacheliers ainsi que la réinscription des anciens étudiants. Il s’agit de la mobilisation de tous les moyens humains et matériels pour la réussite de la rentrée.

Comme vous le savez, cette année est une année numérique par excellence pour le secteur. L’opération d’inscription des nouveaux bacheliers a été numérisée de début jusqu’à la fin y compris les inscriptions définitives via la plateforme PROGRES. Jusqu’au là, l’opération je la qualifie de grande réussite sur tous les plans après celle de gestion des délibérations et délivrance des diplômes sur cette même plateforme. Mais il reste beaucoup de choses à faire.

TOUTES LES CONDITIONS SONT-ELLES RÉUNIES ?

A l’université de Béjaïa, comme chaque année, nous mobilisons tous les moyens humains et matériels pour la prise en charge de nos étudiants et assurer une rentrée universitaire la plus sereine possible. Aujourd’hui avec la numérisation, d’autres compétences seront à l’appel et d’autres moyens techniques spécifiques seront à mettre en place.

Par conséquent, une nouvelle manière de s’organiser doit être mise en place. En effet, l’acquisition du nouveau matériel pour la prise en charge de toutes les directives de la tutelle en matière de numérisation des services de l’université et des œuvres universitaires est en cours de finalisation.

Y A-T-IL DES NOUVEAUTÉS PAR RAPPORT AUX ANNÉES PRÉCÉDENTES ?

L’année universitaire 2023‐2024 est numérique par excellence. La numérisation des opérations d’inscription et de réinscription est une aubaine pour les universités algériennes pour la gestion pédagogique du cursus de l’étudiant. Cette opération, en particulier dans son volet pédagogique (gestion des examens, réinscription en ligne, signature des quitus en ligne……) a facilité beaucoup de choses à la vie quotidienne de l’étudiant et la gestion administrative.

A titre indicatif, l’opération des inscriptions a permis aux nouveaux de s’inscrire sans qu’il y ait des déplacements particulièrement les affectés vers les universités loin des lieux de résidences. Grâce à cette nouvelle approche, l’étudiant a fait toute ses demandes (inscription définitive, changement de filière ou transfert externe, demande de bourse et de chambre) via la plateforme sans avoir mis le pied à l’université ; il ne se présentera qu’à la rentrée pour récupérer ses documents (certificat de scolarité et carte étudiant).

Cependant, beaucoup de choses doivent être améliorées pour une meilleure prise en charge de la pédagogie en particulier à l’ère du numérique.

L’UNIVERSITÉ DE BÉJAÏA DISPOSE D’UN CENTRE D’ENSEIGNEMENT INTENSIF DES LANGUES. QU’EN EST-IL DE LA MISE EN MARCHE DE L’OPÉRATION D’ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS À L’UNIVERSITÉ, POUR L’ANNÉE 2023-2024 ?

Autre que la numérisation, la tutelle a mis en place un autre projet noble qui est l’enseignement en langue anglaise à partir de l’année 2023/2024. Par conséquent, pour la réussite de ce projet, qui nécessite beaucoup de moyens humains et matériels, la tutelle a donné beaucoup d’importance à la formation des formateurs et des apprenants.

En effet, une plateforme nommée DUAL a été mise en place pour la formation à distance des enseignants ainsi que les nouveaux bacheliers dont la formation était du 20 juillet au 20 septembre 2023

D’autres mesures ont été prises par la tutelle pour la préparation des futurs générations d’enseignants à savoir l’obligation de la formation des nouvelles recrues via ladite plateforme ainsi que la formation des doctorants en langue anglaise (niveau B2) dans leurs cursus à partir de l’année 2022‐2023.

JE VOUS LAISSE CONCLURE…

Pour une meilleure prise en charge de la formation de nos enseignants, l’université de Bejaia qui dispose d’un centre d’enseignement intensif des langues (CEIL) a préféré la formation en présentiel. Des tests de placement ont été organisés et une formation selon les normes européennes a été faite durant l’année 2022‐2023.

Cette formation sera poursuivie au titre de l’année 2023‐2024 jusqu’à l’obtention de niveau B2 pour tous les enseignants ; le niveau exigé pour la prise en charge des matières en langues anglaise.

Cependant, certaines matières dans les filières qui s’y prêtent, seront prises en charge en langue anglaise par les enseignants dont le cursus a été suivi en langue anglaise ou ont suivi leur formation dans les pays anglo‐saxons.

D’autres directives ont été données par Monsieur le Recteur pour la prise en charge de ce volet afin d’assurer une meilleure transmission de connaissance aux étudiants. Autres que les enseignants, l’université de Bejaia a fixé sa stratégie de formation en matière de formation en langue anglaise a placé au centre de ses intérêts la formation des ATS de l’université dans le besoin se fait sentir.

Quitter la version mobile