Site icon L'Express Algérie

« Les propos de Blinken sont contraires à la vérité »

« Les propos de Blinken sont contraires à la vérité »

Réagissant aux propos du chef de la diplomatie américaine, Anthony Blinken, qui accuse le mouvement Hamas d’être responsable du retard dans la conclusion d’un accord de cessez-le-feu à Ghaza, le chef du département politique du Mouvement à l’étranger, Sami Abou Zouhri, à déclaré à Reuters que ces propos sont « contraires à la vérité, et il n’est pas étonnant qu’elles aient été émises par Blinken, qui est connu pour être le ministre des Affaires étrangères d’Israël et non de l’Amérique ».

Pour le responsable du Hamas, les manœuvres de Blinken ne visent rien d’autre qu’à dédouaner l’occupation sioniste et à faire pression sur la résistance. En effet, il faut être d’une insolence à toute épreuve, pour un pays qui vient tout juste d’opposer son veto à l’adhésion pleine et entière de la Palestine à l’ONU, de venir accuser la résistance palestinienne et la presser d’ « accepter sans plus tarder la proposition de trêve extrêmement généreuse de la part d’Israël ».

Depuis le 7 octobre dernier et même avant, tous les propos et toutes les actions des EtatsUnis dans la région ne sont que des coups de main et des soutiens francs à l’entité sioniste. Même la structure flottante au large de Ghaza, censée avoir été construite pour faciliter l’acheminement des aides humanitaires, s’est révélée être une structure à des visées purement militaires !

Un site bâti, en fait, selon la résistance palestinienne, essentiellement dans l’intention de servir d’accès à des soldats occidentaux afin de pénétrer et de se propager dans l’enclave de Ghaza.

Dans ses déclarations à Reuters, le responsable du Hamas a précisé que les retards, les atermoiements et les difficultés qui font obstacle à la conclusion d’un accord sont strictement le fait du Premier ministre de l’occupation israélienne.

Dès le début, le mouvement était disposé à la cessation des hostilités, mais Netanyahu et quelques extrémistes de son gouvernement refusaient toute proposition de cessez-le-feu. Ils ne parlaient que de « victoire éclatante », « d’éradication totale du Hamas » et « d’un après-guerre sans la résistance palestinienne » !

Contrairement à ce que tente de faire passer Blinken, selon qui le Hamas est responsable du maintien des hostilités, la résistance palestinienne est au contraire favorable à un cessez- le-feu, mais un cessez-le-feu digne de ce nom ! Pas des appâts ! Car jusqu’à présent, les propositions de trêve soumises à la résistance sont pleines de pièges. Elles sont faites, notamment, dans l’esprit d’évacuer définitivement le Hamas de Ghaza.

On vous donne de la nourriture, on reconstruit Ghaza, mais on veut des brebis à Ghaza, pas des résistants qui revendiquent la décolonisation ! Hamas dehors ! Voilà, à gros traits, le fond de toutes ces propositions de trêve ! Et malheureusement, certaines capitales arabes épousent et défendent ces propositions qui privent le Hamas des acquis de sa résistance et de ses victoires sur le terrain.

Quitter la version mobile