Site icon L'Express Algérie

«L’Algérie a besoin de médias forts et efficaces»

«L'Algérie a besoin de médias forts et efficaces»

«L’Algérie a besoin de médias forts et efficaces, a fortiori dans le contexte actuel où l’activité médiatique mondiale est forte et influente, s’adressant même à nous dans notre langue maternelle », a souligné hier le ministre de la Communication, Mohamed Laagab, qui s’exprimait à l’ouverture des travaux des ateliers sur le cadre constitutionnel et juridique de l’élection présidentielle, organisés par la Cour constitutionnelle.

Il a ajouté que “le secteur de l’information connaît désormais une bonne dynamique, car nous avons uni nos forces avec les établissements médiatiques publics et privés au service de notre pays, conformément aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a déjà pris de nombreuses mesures pour conforter et soutenir les établissements médiatiques”.

Mohamed Laagab a largement évoqué l’importance de la formation et de la spécialisation des journalistes pour relever les défis auxquels l’Algérie est confrontée. Il a en outre insisté sur l’importance de la spécialisation et de la formation des journalistes pour garantir aux citoyens leur droit à l’information, à travers des médias professionnels, compétents et performants.

Et de saluer, par là même, l’initiative de la Cour constitutionnelle d’organiser cet atelier de formation au profit des médias nationaux et des journalistes accrédités travaillant pour des médias étrangers, en prévision de l’événement majeur que le pays s’apprête à vivre, à savoir l’élection présidentielle du 7 septembre 2024.

Après avoir souligné que les organismes employeurs étaient tenus d’assurer des formations à leurs journalistes en vertu de la loi organique sur l’information, le ministre a rappelé que le secteur avait organisé de nombreuses rencontres, sessions de formations et conférences spécialisées au profit de quelque 700 journalistes des secteurs public et privé.

M. Laagab a annoncé, à cette occasion, l’organisation prochaine de plusieurs sessions de formation, notamment un atelier sur le journalisme économique et l’analyse des données, le 4 juin prochain, au profit de 60 journalistes.

Il a également évoqué le lancement, par le ministère de la Communication, en collaboration avec le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, du Prix du meilleur contenu journalistique promouvant la destination touristique Algérie, ainsi que l’organisation d’un atelier sur le journalisme touristique, le 25 juin prochain, à l’occasion de la Journée nationale du tourisme.

Le ministère de la Communication contribuera également, avec le concours du Conseil du renouveau économique algérien (CREA), à la création du Forum de l’information économique africaine, qui devrait se tenir fin juin‐début juillet 2024, a‐t‐il fait savoir, précisant qu’il s’agissait d’un espace permettant aux journalistes de découvrir les capacités de production et d’exportation de l’Algérie.

Il a également indiqué que son département comptait parrainer un Forum sur les sites web africains, en vue de faire de l’Algérie un hub médiatique africain à l’avenir.

Les travaux des ateliers de formation au profit des médias ont débuté, mercredi, en présence du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, du président de la Cour constitutionnelle, Omar Belhadj, ainsi que de membres du Gouvernement, de représentants d’organismes officiels et de directeurs d’établissements médiatiques.

Quitter la version mobile