Site icon L'Express Algérie

L’industrie du plastique frappée par une crise

L’industrie du plastique frappée par une crise

Un peu plus que les autres secteurs d’activités industrielles que la crise sanitaire a déjà durement impacté, la filière du recyclage des plastiques se porte de plus en plus mal affectant toute la chaine l’industrie du plastique. 

Depuis des mois déjà, les volumes de déchets plastiques habituellement récupérés par les systèmes de collecte n’ont eu de cesse de baisser. En plus, la cessation pour certains ou le ralentissement de l’activité des plasturgistes, à cause du confinement et de la batterie de mesures sanitaires restrictives, la demande en aval a sensiblement baissé.

Les mois écoulés, seuls quelques segments du secteur de l’emballage, comme  l’agroalimentaire ou la pharmaceutique (gels hydroalcooliques, médicaments, …) ont vu leur demande de plastique augmenter 

A cela d’additionnait le phénomène de changement de comportement des consommateurs. En effet, les citoyens appréhendant les effets, des restrictions ont recouru à des achats massifs de produits alimentaires et des bouteilles d’eau. Ces emballages étaient condamnés à être stockés plusieurs semaines tardant ainsi à retourner dans la chaîne recyclage. 

En termes de chiffres, le volume global des déchets ménagers collectés a baissé d’environ 25%, voire de 35% en Algérie, en raison de la fermeture des commerces et restaurants, de l’arrêt des marchés, de la disparition des touristes

Par ailleurs, l’augmentation de la consommation avec la brutalité que l’on avait constatée avait automatiquement drainé une hausse de la demande de PET.

Quitter la version mobile